Recevoir la newsletter

La liste de Freud – Goce Smilevski



La liste de Freud – Goce Smilevski
La liste de Freud – Goce Smilevski
 (Sigmund Freud’s Sister, 2009)
10/18, 2015, 255 pages
Traduction d’Arthur et Harita Wybrands


Dans le cadre d’un défi personnel sur les écrivains européens, je suis tombée sur Goce Smilevski, un auteur macédonien. Bien que peu friande de Freud, je me devais de lire cet ouvrage dont le titre anglais est bien plus juste que le français.

1938. L’Allemagne nazie s’apprête à envahir l’Autriche ; les Juifs cherchent à fuir. Alors qu’on lui délivre des visas pour l’Angleterre, Freud est autorisé à soumettre une liste de vingt personnes qu’il souhaite emmener avec lui. Certains choix sont improbables mais ce qui choque c’est l’absence de places pour ses sœurs qui mourront toutes les quatre dans les camps.
Cependant, le livre n’est pas vraiment centré sur ce sujet ; on n’a même pas d’explication véritable sur ce choix si ce n’est un mélange d’égoïsme et d’indifférence.

En revanche, c’est bien une des sœurs de Freud qui tient le lecteur avec sa narration prenante, quasi-hypnotique. Adolphine n’est pas particulièrement intéressante mais elle sait peindre le portrait d’une époque qui se meurt, nous fait côtoyer quelques célébrités mais surtout les fantômes qui vivent dans leur ombre comme Clara Klimt, la sœur de Gustav.

Les femmes ont une place prépondérante dans ce livre lumineux. Leur condition dans la société est encore très précaire et celles qui veulent faire sauter les verrous sont enfermées.
La voix d’Adolphine est envoûtante ; elle mêle faits historiques, introspection, rapporte des échanges entendus, témoigne d’une vie intérieure troublée et indécise mais aussi du bouillonnement d’une époque. Ce récit est tel une tragédie grecque : fascinant vu de l’extérieur mais terrible pour ses protagonistes.


Un très bon livre à découvrir si ce n’est déjà fait.